Eliminatoires CAN 2019 : Inquiet, le Burkina reçoit des Mourabitounes sereins

Le Stade du 4 août Ouagadougou reçoit demain, vendredi 22 mars 2019, la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN prévue en Egypte du 7 au 31 juin prochain. Cette rencontre opposera les Etalons du Burkina Faso aux Mourabitounes de Mauritanie. Déjà qualifiés, les protégés du Brestois Corentin Martins, abordent le match avec sérénité. Arrivés mercredi soir en provenance de Casablanca où ils s’étaient regroupés depuis dimanche 17 mars dernier, les Mauritaniens ont déposé leurs valises à l’hôtel Laico Ouaga 2000. A part quelques absences, comme Khassa Kamara, victime d’une blessure à la cheville et qui a quitté le groupe depuis Casablanca, ou encore le gardien de Tevragh-Zeine, Boubacar Salahdine blessé lui aussi, les Mourabitounes au grand complet se préparent à livrer un match sans grand enjeu pour eux, mais déterminés à le gagner.

Jeudi soir, ils ont livré leur dernier entraînement avant le choc du vendredi. Le président de la Fédération mauritanienne de football, Ahmed Yahya et son staff se disent confiants.

Ainsi, toute la pression de la rencontre pèse déjà sur les épaules de Paul Duarte et ses poulains, condamnés à gagner pour assurer leur chance de participer aux phase finales de la CAN 2019 Egypte. Ainsi, c’est une équipe du Burkina au grand complet avec toutes ses stars qui ira à l’assaut des Mauritaniens vendredi, les Lillois Hervé Kouakou (gardien) et Qadir Abou Ouattara, ou encore les Havrais Steeve Farid Yago et Yacouba Coulibaly, le Lyonnais Bertrand Traoré. Toute une panoplie d’expatriés évoluant dans différents championnats en Afrique, Turquie ou en Europe, ont été mobilisés. Quelques blessures seraient aussi annoncés sur les bancs des étalons, à l’image d’Alain Traoré.

La Mauritanie, qui avait battu le Burkina à l’Aller sur le score de 2 buts à 0 à Nouakchott le 8 mars 2018, a fait aussi appel à ses internationaux, à l’image des deux Turcs, Adama Bâ et Diallo Guidilièye, et les deux nouvelles recrues, Ibrahima Coulibaly de Grenoble (France) et Souleymane Anne d’Aurillac (France).

Les billets de 10.000 Francs Cfa pour la loge centrale et 5.000 Francs Cfa pour les tribunes latérales ont été épuisés depuis jeudi. Ce qui augure d’une ambiance folle et bondée au Stade du 4 août Ouagadougou et ses 35.000 spectateurs.

Les Etalons du Burkina Faso joueront avec un œil rivé sur l’autre rencontre du groupe qui opposera l’Angola et le Botswana. Au moindre trébuchement, les Angolais pourraient prendre la deuxième place en jeu et la qualification au bout de leur peine. Et ça, les Burkinabé le savent déjà.

Cheikh Aïdara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here