Baye Ba, coach des U-20 Mauritaniens : «comparés aux jeunes maliens, ceux de la Mauritanie manquent souvent de mental et c’est à ce niveau que je veux bosser»

Dans un entretien accordé à l’Agence de presse sénégalaise (APS), le technicien malien Baye Ba, qui a en charge l’équipe nationale junior de Mauritanie, a déclaré avoir pris un risque calculé en signant le contrat que lui avait proposé il y a un an la Fédération mauritanienne de football (FFRIM). Il déclare avoir pris «un calculé, en raison des ambitions, des moyens mis en œuvre et des projets de la FFRIM ». Au micro de l’APS, Baye Ba a souligné que cette expérience dans le foot mauritanien lui sera enrichissante dans l’avenir.

Baye Bâ (en noir) en compagnie du président de la FFRIM, Ahmed Yahya

Plus qu’un «risque calculé », entraîner en Mauritanie serait pour lui également de la souffrance «pour emmagasiner de l’expérience », soulignant avoir aimé l’état d’esprit du Bureau fédéral mauritanien et celui de son président qui selon lui nourrit de grandes ambitions pour le football de son pays.

Champion d’Afrique et finaliste de la Coupe du Monde avec les cadets du Mali en 2015, Baye Ba vient de porter les U-20 de la Mauritanie au deuxième tour de la CAN 2019 prévu à Niamey, en éliminant au premier tour le Maroc (2-0 Aller et 0-1 au Retour).

Certes, il reconnaît qu’il y a du talent dans le foot mauritanien, mais «comparés aux jeunes maliens, ceux de Mauritanie manquent souvent de mental». C’est sur ce point qu’il compte concentrer ses efforts, a-t-il précisé. En effet, ajoute-t-il en substance, les jeunes Mauritaniens lâchent souvent plus vite que les mêmes jeunes de leur âge. Autre obstacle, l’échelle réduite des choix. Pour Baye Ba, «au Mali, le choix est large mais en Mauritanie les choix sont plus limités».

Mais il trouve quand même les responsables mauritaniens du football très ambitieux, concluant que dans «quelques années, les gens vont entendre parler du football mauritanien ».

Cheikh Aïdara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here