Les équipes du Nord face à la fermeture du stade municipal de Nouadhibou

«La fermeture du Stade de Nouadhibou est une décision de l’Etat mauritanien et non celle de la Ligue Nationale ni de la Fédération de football» a indiqué Pape Amghar Dieng, Président de la Ligue Nationale de Football (LNF), qui  doit se rendre demain, lundi 13 janvier 2020 à Nouadhibou pour superviser la fermeture du stade municipal. Il sera en compagnie des autorités locales, des responsables du Ministère de l’habitat et de l’Urbanisme ainsi que ceux du Génie Militaire en charge de la réhabilitation du stade retenu pour abriter certains matchs de la Coupe d’Afrique U-20 que la Mauritanie va abriter en 2021. Une lettre adressée au FC Nouadhibou, FC Sahel et ASC SNIM les informant de la mesure, a été différemment appréciée.

FC Nouadhibou, FC Sahel et ASC SNIM, trois équipes de Nouadhibou présentes dans le championnat d’élite mauritanien, la Super D 1, font face à des difficultés à quelques encablures de la reprise du championnat prévue dans sa Phase Retour le 18 janvier courant. Une décision a été en effet prise dans ce sens par la Ligue Nationale de football (LNF) informant les clubs en question de la fermeture du stade municipal pour travaux de réaménagement.

L’ASC SNIM exprimant sa déception, a fustigé la décision unilatérale de la LNF, soulignant que la fermeture du stade municipal de Nouadhibou aurait dû être concertée avec les équipes concernées, ajoutant que les responsables du club n’ont jamais été informés de cette mesure qui a été prise lors de la réunion du Comité Exécutif de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), le 17 octobre 2019.

Pour les responsables de l’ASC SNIM, la situation du stade municipal de Nouadhibou ne peut aucunement être comparée à celle du stade de Rosso, soulignant que ce dernier est en construction alors que le stade de Nouadhibou est opérationnel et pourrait être utilisé jusqu’à la fin de la présente saison. Ils ont mis la LNF devant trois options, reporter la fermeture du stade de Nouadhibou jusqu’à la fin du championnat, permettre aux clubs de Nouadhibou de jouer leur match au stade de Cansado ou prendre en charge tous les frais relatifs à la délocalisation de leurs rencontres à domicile.

Auparavant, la LNF avait informé les clubs du Nord concernés par la décision, que le stade de Cansado n’est pas homologué pour recevoir des matchs de la Super D1, le terrain étant sablonneux alors que le règlement exige que les rencontres de la première division se déroulent sur des terrains dotés de gazon naturel ou synthétique. C’est dans ce cadre, ajoute la LNF, que FC Médine du Trarza a été sommée de délocaliser ses rencontres à domicile au stade Cheikha Boidya de Nouakchott, en attendant la fin des travaux au stade Ramdane de Rosso.

Les équipes du Nord ont été ainsi contraintes à un choix limité, fixé par la LNF, délocaliser leurs rencontres comptant pour la Phase Retour du championnat à Zouerate, à Nouakchott ou à Kaédi, les seuls stades homologués pour recevoir des rencontres de la Super D1. Les équipes en question ont été invitées à indiquer leur choix au plus tard le 7 janvier courant pour permettre à la LNF de finaliser son calendrier de la phase retour.

Ainsi, contrairement aux idées reçues, Pape Amghar Dieng, président de la LNF, a indiqué que «la décision de fermer le stade de Nouadhibou a été prise par l’Etat mauritanien et non par la Ligue ni par la fédération de football». Et d’ajouter que le stade de Nouadhibou doit être entièrement rénové en vue de la Coupe d’Afrique U-20 que la Mauritanie devra recevoir en 2021. «Nous avions averti déjà il y a un mois les équipes, et aujourd’hui les autorités déclarent ne plus pouvoir attendre car les délais sont limites limites» a-il- ajouté. D’ores et déjà, FC Nouadhibou a choisi Nouakchott pour ses matchs retour. Il ne reste plus que FC Sahel et ASC SNIM qui, pour des raisons de moyens, réclament une prise en charge de toutes leurs rencontres délocalisées. Pape Amghar a déclaré que toutes les options sont à l’étude pour régler ce problème. «Je dois me rendre demain, lundi 13 janvier à Nouadhibou, pour superviser la fermeture du stade de Nouadhibou, en présence des autorités locales, les responsables du Ministère de l’Urbanisme et du Génie Militaire en chargé des travaux du réaménagement du stade » a-t-il conclu.

Cheikh Aïdara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here