Quand la TV Al Mouritania brade le service public à vil prix

Dr. Mohamed El Hacen, journaliste sportif à la touche depuis de nombreuses années pour ses déboires avec l’actuel président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), est nommé le 26 août 2019, à la surprise générale,  directeur de la chaîne Al Ryadiya de la télévision publique Al Mouritania. Une nomination qui ne plaisait pas à tout le monde, une partie des journalistes sportifs, mais surtout au patron du football mauritanien qui voyait son monopole sur cette chaine publique compromise. Le 23 septembre 2019, Dr. Mohamed El Hacen est débarqué de son poste. En guise de consolation, il est nommé Chargé de mission auprès de la direction générale de TV Al Mouritania.

Ses adversaires pouvaient alors se frotter les mains. Le président de la FFRIM en particulier, lui qui pouvait reprendre son emprise sur ce service public. En effet, la création de cette chaîne sportive Al Rydiya, qui aurait vu jour avec l’entregent de la FFRIM et l’appui de forts piliers du pouvoir, permettait à la station télé de la fédération de trouver un espace de diffusion de sa production. En fait, la Chaîne Al Ryadya n’était autre chose que l’antichambre de la télévision de la FFRIM qui y faisait passer ce qu’elle voulait faire passer, y compris la compilation de ses propres journalistes. Une arme redoutable pour la promotion de certains clubs «sous protection» et pour régler leurs comptes aux clubs déclarés indésirables. Le Directeur de la TV Al Mauritania bradait en fait depuis des années la souveraineté d’une télé publique moyennant la modique somme de 2 Millions MRO que la FFRIM versait chaque mois à son institution. Scandaleux !

En contrepartie de la modique somme de 24 millions MRO par an, la chaîne publique acceptait de brader un service public à vil prix, au grand dam de l’inviolabilité de sa souveraineté, de l’indépendance de sa ligne rédactionnelle, de la neutralité et de l’impartialité des informations diffusées. Tous ces principes ont été foulés aux pieds pendant toutes ces années au cours desquelles la FFRIM s’est servi de la TV Al Ryadiya pour y propager des analyses sportives que certains acteurs sportifs qualifient de partiales et orientées. Certains clubs, considérés comme ennemis du président de la FFRIM, n’avaient que rarement droit au chapitre dans cette chaîne, qui se gérait loin du respect des règles d’éthique et de déontologie journalistique.

Comprenez aussi que Dr. Mohamed El Hacen ne pouvait nullement perdurer dans son poste avec un adversaire résigné à le bouter dehors, pour incompatibilité d’humeur. Si son refus d’accepter le contrat financier qui liait la TV Al Ryadiya à la FFRIM est tout à son honneur, les archives dont il abreuvait les téléspectateurs, finiront par le faire chuter. Ce serait cet argument, selon des sources proches de la TV Al Mouritania qui aurait précipité sa descente. Il se serait trop réfugié dans le passé, pour ne pas se soucier des progrès que le football mauritanien a réalisé ces dernières années. Scandaleux pour les apologistes de la FFRIM !

Cheikh Aidara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here