Finale CAN 2019 Sénégal-Algérie : grande déception au Sénégal, euphorie à Alger

Dix-sept ans après la fameuse finale de la CAN 2002 perdue par le Sénégal face au Cameroun, les Sénégalais ont rêvé de remporter la CAN 2019 qui vient de s’achever ce vendredi 19 juillet 2019 face aux Fennecs d’Algérie. Au finish, les poulains d’Aliou Cissé ont dû sécher leurs larmes sur la pelouse du Stade du 30 juin du Caire, battu lors d’un match sans panache face à l’Algérie sur le score d’1 but à 0, but marqué dès la 2ème minute par Bounedjah sur un tir contré par Sané et qui loba le gardien Gomis.

Fort de ce but d’avance, l’Algérie va se replier dans un bloc bas, gérant intelligemment le jeu, au point que certains observateurs lui ont reproché d’avoir refusé de jouer face à une équipe du Sénégal qui a redoublé les attaques sans succès. Trop d’occasions manquées par MBaye Niang, Ismaïla Sarr, Henri Saivet, trop de coups de pieds arrêtés gâchés, avec un Sadio Mané, couché après chaque touche de bal. Au finish, les Algériens allaient commettre 36 fautes, avec seulement trois cartons jaunes.

Les Sénégalais ont poussé, sans pour autant concrétiser leur nette suprématie. Ce qui fera dire à certains observateurs que le Sénégal a dominé, mais l’Algérie a gagné. Tout le sens d’une finale qui ne se joue pas, mais se gagne.

La déception a ainsi plané dans les rues de Dakar et des grandes villes du Sénégal. Un silence à relent de deuil national, à la hauteur de celui que le peuple sénégalais est en train de vivre après la disparition de Tanor Dieng. C’est un Sénégal en pleur et dans la tristesse qui a vécu cette 32ème Coupe d’Afrique des Nations. Un concert était même prévu à Dakar pour saluer cette première CAN dont tout le peuple sénégalais rêve depuis l’institution de cette compétition et que le pays de Sadio Mané n’a jamais remporté. Une malédiction qui semble poursuivre la meilleure équipe d’Afrique. Un sale coup surtout pour la Star de Liverpool et l’enfant chéri de Bambali, Sadio Mané, qui voit ses chances de remporter le ballon d’or s’éloigner de plus en plus.

Pour l’Algérie, sacrée meilleure équipe de la CAN 2019 avant même la finale, l’attente fut longue avant d’accrocher la seconde étoile. En effet, depuis 1990 et la première CAN remportée à domicile, les Fennecs courent derrière le trophée. CAN 2019 en Egypte fut la bonne, après des années d’atermoiement et de contre-performance. La nouvelle génération, celle des M’Bolhi, Zeffane, Mandi, Benlamri, Bensebaini, Feghouli, Guedioura, Bennacer (élu meilleur joueur du tournoi), Mahrez, Bounedjah et autres Belaili, sont les nouveaux héros de l’Algérie. Mais si l’Algérie a pu réaliser une telle performance dans cette CAN 2019, c’est surtout grâce à l’empreinte toute particulière de Djemal Bemadi, ce technicien et coach algérien, qui a pesé de tout son génie sur la victoire tissée au fil des matchs par les Fennecs.

La CAN 2019 a ainsi tiré sa révérence, place à la CAN 2021 dont le tirage au sort vient d’être tiré. D’autres rêves fleurissent déjà …

Cheikh Aïdara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here