WAC-Espérance de Tunis : Ahmad Ahmad, Ahmed Yahya, la CAF aux commandes d’une finale mal fagotée

L’indignation est à son paroxysme suite à la rocambolesque finale retour Total CAF Champions League qui opposait vendredi 31 mai 2019 le Wydad de Casablanca à l’Espérance de Tunis. Le match a été interrompu à la 56ème minute, suite au but refusé par l’arbitre au profit des Marocains pour un hors-jeu imaginaire. Après un arrêt de plus de 70 minutes, la coupe a été attribuée à l’Espérance alors qu’il restait encore 34 minutes à jouer. Les Marocains du Wydad s’étaient aussi vu refuser un but au match Aller, pour une faute tout aussi imaginaire d’un joueur marocain. Aujourd’hui, le football africain et mondial est affligé par cette issue inédite à ce niveau d’une compétition continentale. Une honte qui vient de nouveau éclabousser l’équipe de la CAF dirigée par le Malgache Ahmad Ahmad. Le président de la Fédération mauritanienne de football, Ahmed Ould Yahya, désigné commissaire du match, est lui aussi emporté dans ce tourbillon de scandale.

Sous le poids de la claque posée par l’arbitre de la rencontre, qui n’a même pas voulu consulter le VAR en panne avant la rencontre, Ahmad Ahmad a décidé de provoquer une réunion d’urgence de la CAF le 4 juin prochain à Paris, en marge de la réunion de la FIFA. L’issue de cette honteuse finale entre le WAC et l’Espérance sera sûrement le sujet à l’ordre du jour, histoire certainement de débattre de l’issue réglementaire à donner à cette rencontre qui met une fois de plus en mal, le football africain.

Dans son article publié sur rfi, David Kalfa titra «Espérance Tunis-Wydad Casablanca, fiasco de trop en Ligue des Champions » soulignant qu’à trois semaines de la Coupe d’Afrique des Nations «le football africain s’est offert une mauvaise publicité. La finale retour de sa plus prestigieuse compétition de clubs a viré au fiasco. L’Espérance Tunis a remporté la Ligue des champions parce que les joueurs du Wydad Casablanca (WAC) ont refusé de finir le match. Ils protestent contre le non-recours à l’arbitrage vidéo (VAR) après s’être refusé un but valable».

Dans un tweet, l’Agence marocaine de presse avait rappelé que «la CAF a suspendu pour 6 mois l’arbitre égyptien Gehad Grisha qui a officié la finale Aller de la Ligue des Champions d’Afrique de football entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance Tunis».

Ira-t-on vers la même sanction à l’encontre de l’arbitre Bakary Gassama qui était aux commandes de ce match litigieux du 31 mai dernier, ainsi qu’à tous les autres officiels de la CAF qui n’ont pas pris leurs responsabilités lors de cette rencontre, ne serait-ce que par rapport à la panne du VAR ? De nombreux observateurs estiment pour leur part que la finale doit être rejouée, car le but refusé au WAC est valable.

Cheikh Aidara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here