Fatma Samoura lance le projet mondial «Football For School» en Mauritanie, choisi comme pays pilote par la FIFA

La Mauritanie est de nouveau sur la sellette de l’actualité du football africain. Après les Mourabitounes, couronnés comme meilleure équipe africaine en mars 2019, voilà que l’institution faitière du football mondial, la FIFA, vient de choisir la Mauritanie comme pays pilote en Afrique pour son nouveau et ambitieux programme «Football For School» qui consacre le football en milieu scolaire avec une cagnotte de 100 millions de dollars U.S que la Mauritanie devra partager avec deux autres pays africains, le Rwanda et le Botswana.

Au cours de la conférence de presse qu’elle a animée jeudi 2 mai 2019 au siège de la Fédération Mauritanienne de Football (FFRIM) en présence de son président, Ahmed Ould Yahya, Fatma Samoura, Secrétaire générale de la FIFA, a déclaré que le choix de la Mauritanie s’explique par les progrès accomplis par son football, ce qui lui vaut cette qualification historique à la CAN 2019 en Egypte. «C’est surtout l’exemple représenté par sa fédération à travers la bonne gestion des fonds de la FIFA, notamment le programme «Forward», cité partout par Gianni Infantino, président de la FIFA, qui lui a valu ce choix de pays pilote pour le nouveau programme «Football For School » 2019-2022» a déclaré Fatma Samoura. Ce programme consacre, selon elle, «le retour du sport et de ses valeurs à l’école». Il s’articule autour du développement du football à travers des applications simples que des experts envoyés par la FIFA sont chargés de vulgariser à travers les établissements scolaires en Mauritanie, a-t-elle expliqué en substance.

Elle a rappelé au passage la mission de la FIFA qui est de rendre le football accessible à tous, avec un accent sur la durabilité des actions menées. «Le programme «Football For School» touchera 700 millions d’enfants à travers le monde et 11 millions de ballons seront distribués dans les écoles » a-t-elle poursuivi. Le choix de l’Afrique comme premier continent ciblé par le programme s’explique selon elle, par le fait que l’Afrique sera le continent le plus peuplé au monde, avec une population dont la moitié sera âgée de moins de 30 ans. «L’Afrique respire le football, mange le football, d’où le choix porté sur ce continent pour servir de pionnier dans ce nouveau programme» a-t-elle ajouté.

Auparavant, Fatma Samoura avait signé une convention de partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Professionnel, ainsi que la FFRIM, celle-ci étant chargée de la coordination pour le suivi du programme pour le compte de la FIFA.

Cheikh Aïdara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here